Photo : Hélène Cyr
L’homme dans la nature, sa condition, sa relation aux nouvelles technologies sont au cœur de mes réflections et de ma pratique artistique.
 
Le nu dans la nature, redevenu populaire au 18e siècle, fut exploité par les peintres des écoles et académies de l’époque (ex.: Eugène Delacroix, François Boucher) pour exprimer des sentiments nobles et un idéal de beauté. Leurs personnages, issus de panthéons religieux ou héros de mythologie, étant par leur origine au dessus du simple mortel, pouvaient être représentés nus et devenaient une occasion d’étude du corps humain. À la fin du 19e, le relâchement des conventions dans la représentation et la modernité se fesant sentir, les peintres privilégièrent une approche plus réaliste, (ex.: Olympia d’Édouard Manet) plus près de situations quotidiennes.

Sorti du chaos, un personnage est mis en scène dans la forêt. Cette forêt, plus qu’un décor, est un havre d’isolement, sans interférence, sans contact. Avec humour et ironie, nu, lavé de toute étiquette, cet homme se déplace en fourrageur. Ici et là, il pige dans son présent pour nourrir ses souvenirs. Son expérience le mène aux frontières de notre temps et de l’idée romantique d’une nouvelle vie. 
Projet
Je me suis inspiré de ces contextes de l’histoire de l’art cités dans ma démarche, c’est-à-dire, introduire dans un environnement naturel un personnage nu qui sans référence identitaire, nous apparaît détaché du temps. En second lieu, juxtaposé un élément, une situation qui nous éclaire sur sa condition d’homme. 

La construction de ces oeuvres est basée sur des mots-clés qui reviennent dans les conversations et les réseaux sociaux – environnement, forêt, consommation, gluten, vie, réseau, lac, droite, opinion, reconnaissance, ami, exploitation, publier, climat, like, plastique, etc. Pris individuellement chaque mot nous limite à son sens propre, mais assemblés en une certaine séquence, comme un poème dada, ils deviennent une vision fragmentée. Devant ces situations incongrues plusieurs questions se posent au visiteurs. Ce personnage, est-il de l’antiquité? Est-il actuel? Que pense-t-il? Comment vit-il son époque?

J’ai choisi de représenter ces scènes en dessin au fusain noir sur de très grands papiers Stoneedge. Mon rendu est réaliste et détaillé.

Les sculptures-objets
Pour supporter cette série de dessins, sous forme de sculptures-objets, plusieurs sujets actuels touchant l’environnement sont abordés : l’air pollué, l’épandage d’engrais chimiques et de pesticides, la pêche excessive, la réduction de la banquise liée au réchauffement climatique, etc. 
Back to Top