Photo : Hélène Cyr
La curiosité et l’exploration définissent mon travail. Je suis à la recherche de ce qui me ressemble maintenant, j’échantillonne le Web et la trace humaine.
 
Mes tableaux, collages, dessins ou objets sont conçus par associations de mots-clés qui dominent dans les conversations et les réseaux sociaux – environnement, forêt, gluten, vie, réseau, opinion, reconnaissance, exploitation, publication, climat, like, plastique, etc. J’échantillonne par analogie, thème, mot, personnage, scène. Ceux-ci sont assemblés en une certaine séquence et, de vision fragmentée, deviennent nouvelle narration.

Je jongle avec plusieurs sources. Je travaille mes maquettes numériquement. Je fonctionne comme un VJ qui assemble, confronte, pige, emprunte et recrée une version personnelle et puissamment ancrée dans mon époque.
 
Projet Solo/ Novo 
Le nu dans la nature, redevenu populaire au 18e siècle, fut exploité par les peintres des ateliers et académies de l’époque (entre autres Eugène Delacroix et François Boucher) pour exprimer des sentiments nobles et un idéal de beauté. Leurs personnages, issus de panthéons religieux ou héros de mythologie, étant par leur origine au dessus du simple mortel, pouvaient être représentés nus et devenaient une occasion d’étude du corps humain. À la fin du 19e, le relâchement des conventions dans la représentation et la modernité se fesant sentir, les peintres privilégièrent une approche plus réaliste, plus près de situations quotidiennes (entre autres Édouard Manet avec Olympia).

Étudier et reproduire un personnage d’une œuvre de cette époque (rococo - romantisme), c’est transposer sur sa toile toute l’esthétique, l’ambiance de ce siècle. Pour faire suite à ce contexte de l’histoire de l’art cité plus haut, j’ai échantillonné dans ce patrimoine et sorti des personnages de leur contexte d’origine et les ai intégrés dans une scène contemporaine urbaine ou naturelle. Sans référence aux conventions de la narration établie dans les œuvres de cette époque, ils demeurent, par la théâtralité des gestes, hors de leur nouvel environnement. Mon travail s’attache à intégrer et à créer une nouvelle narration.

Leur nouvel environnement, plus qu’un décor, est un havre d’isolement pour eux et cette scène nous interpelle par sa contemporanéité. Ici et là, les personnages pigent dans leur nouveau présent pour nourrir leurs souvenirs. Leur expérience les mènent aux frontières de notre temps et de l’idée romantique d’une nouvelle vie.

Projet Nature remodelée
L’impact sur la nature de notre style de vie nord-américain est sans précédent. Cette nature transformée par les desseins de l’homme n’est plus une vision partagée par les générations qui se suivent, mais une vision fragmentée dont plusieurs parties ne sont plus qu’un souvenir. Comme pour un casse-tête aux pièces manquantes, je parcours les nouvelles archives (Google earth, Google street view) pour faire ressortir les parties de paysages disparues dans ce processus de domination de la nature. 
Back to Top